Nouvelles capsules pour les collégiens de la TAH de Bascan

par M Dekker

La victime typique de harcèlement est un individu qui se distingue du groupe

Ce n’est pas forcément un hasard si l’on choisit de harceler telle ou telle personne. Souvent, il s’agit de quelqu’un ayant une « différence » plus ou moins identifiée. Un trait physique, une manière de s’habiller ou de parler, une manière d’être … peuvent nous renvoyer à quelque chose d’insupportable pour nous.

L’élève harceleur pense qu’il harcèle sa victime parce qu’elle est différente, or nous sommes tous différents.

On peut être harcelé à cause de sa sexualité. La TAH de Bascan nous montre qu’il existe un lien entre l’homophobie et le harcèlement (capsule 5).

La différence physique, « trop gros, trop maigre, trop petit, trop grand » est aussi souvent à l’origine de harcèlement ou de discriminations, même dans le monde du travail (capsule 6).

Et pourtant la différence est plutôt une richesse, pour soi et pour autrui.

Quelle que soit cette différence, que ce soit de nationalité, de religion, de couleur de peau, de sexe ou de genre, de personnalité, d’apparence physique, d’opinion, de façon de penser, toute différence renferme une richesse pour celui qui la porte et pour ceux qui le rencontrent.

Osez être différent !

Voir en ligne : Liens entre l’homophobie, les discriminations physiques et le harcèlement