Le collectif 129H à la SEGPA

par Maud Vappereau

Rencontre et écriture avec le groupe 129H.

Mardi 13 mars 2012, deux poètes-rappeurs-slameurs du collectif 129H sont venus se présenter et travailler avec nous (les 5ième 6 et les 4ième 6).
Nous allons écrire des textes de slam avec eux. Le slam c’est déclamer des textes poétiques « a cappella » sur une scène.
Le slam vient des États Unis, c’est une évolution plus dynamique des soirées poétiques. Cela se pratique dans un bar, une salle de spectacle. Chacun peut monter sur la scène lire son texte, le public l’écoute attentivement. Tout le monde est encouragé à participer.
Le collectif 129H s’appelle ainsi car 129 est le numéro de la rue où le collectif s’est formé et H est la seule lettre de l’alphabet qui ne s’entend pas et donc ouvre bien des possibilités.

Rouda et Neobled

Pour commencer ils se sont présentés avec beaucoup d’humour aux deux classes réunies. Ensuite nous sommes allés chacun dans nos salles avec un slameur. Les 4ièmes travaillent avec Rouda (brindille en arabe car il n’est pas épais) ; et les 5ième travaillent avec Neobled (jeu de mots sur « né au bled » ou « nouveau bled »). Ces noms sont leurs noms de scène. Chaque élève écrit un texte poétique qu’il pourra « slamer » le 05 mai à l’Usine à Chapeaux, à Rambouillet, lors d’une session de slam.

Ce projet a été possible grâce au travail de l’Usine à chapeaux et du collectif 129H.
Pour les découvrir nous vous invitons à aller sur leur site officiel :
http://www.129h.com

Néobled et Auriane cherchent la rime.
Rouda et Alexandra en pleine réflexion...